La Terre n’est pas un Airbnb

Au début du mois, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a publié un rapport accablant : si la planète se réchauffe encore, à plus de 1,5 º C, c’est le début de la fin du monde. Pour empêcher la catastrophe annoncée, les émissions de CO2 doivent être réduites de 45 % d’ici 2030, par rapport à leur niveau de 2010.

Pour lire la suite, cliquez ici.