Montréal, capitale mondiale de l’art urbain

Le mont Royal, la basilique Notre-Dame, le Jardin botanique… Montréal regorge de lieux touristiques attrayants. Mais au détour des rues, vous pourrez découvrir que la métropole québécoise excelle également dans un autre domaine: l’art urbain.

Photos: Sacha Acco

Places fortes de la scène urbaine, les rues de Montréal, particulièrement celles du Plateau-Mont-Royal, sont tatouées d’oeuvres aux messages souvent forts.

Un musée à ciel ouvert

Mouvement artistique apparu dans les années 1970, «l’art de la rue» ou «street art» rassemble plusieurs formes et techniques d’expression à ciel ouvert, allant du graffiti aux autocollants en passant par les pochoirs ou encore les mosaïques.

Longtemps considérée comme une détérioration de l’espace public, cette pratique s’est peu à peu imposée comme un art à part entière qui embellit l’environnement urbain.

Photo: Laureen Garcin

Aujourd’hui, Montréal est l’une des places majeures du graff. Accueillant chaque année depuis 2013 le très fameux Festival Mural, le paysage urbain montréalais regorge d’œuvres cachées et éphémères qui illuminent les rues de la ville.

Véritable musée à ciel ouvert, la ville aux cent clochers est devenue ces dernières années une référence en la matière et apparaît comme un passage obligé pour les plus grands artistes urbains du monde.

Photos: Laureen Garcin

Un attrait touristique indéniable

Au-delà d’embellir les rues de la ville et d’être un lieu d’expression pour les graffeurs des quatre coins de la planète, l’art urbain montréalais attire chaque année de nombreux touristes.

Depuis 1996, la ville accueille ainsi le plus grand et le plus ancien festival d’art urbain d’Amérique du Nord, Under Pressure. Axé sur l’autonomisation des artistes, mais aussi sur le développement communautaire, le festival a offert à Montréal une renommée mondiale.

Photos: Laureen Garcin

Ainsi en 2016, plus d’un million de visiteurs se sont rendus au cœur de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal pour assister au festival Mural. De nombreuses visites sont possibles et des  tours guidés dédiés à l’art de la rue sont également proposés en anglais et en français.

L’administration municipale a fait le choix de l’autoriser, l’encadrer et le promouvoir.

Alors, avec ou sans guide, si vous vous rendez à Montréal, n’hésitez pas à flâner dans ses rues escarpées où vous pourrez observer un spectacle rare.

Photos: Laureen Garcin
Photo: Laureen Garcin
Photo: Sacha Acco
Photo: Sacha Acco

The post Montréal, capitale mondiale de l’art urbain appeared first on l-express.ca.