DeMar DeRozan tient sa revanche sur les Raptors

Pour le deuxième retour de DeMar DeRozan au Canada, le premier après le titre de champion de ses anciens coéquipiers, le natif de Compton est reparti avec la victoire. A l’image de la rencontre face aux Blazers une semaine plus tôt, les hommes de Nick Nurse ont dominé le match durant près de trois quart temps avant de lâcher prise à la fin.

L’ancien Raptor a pour sa part connu une trajectoire inverse de celle de son ancienne équipe. Il a d’abord eu du mal en première mi-temps avant de se montrer intraitable en deuxième. Il a ainsi mené les Texans à une victoire 104-105.

DeRozan termine avec 25 points et 8 rebonds en ayant pris seulement 12 tirs (7/12). Mais, il a surtout provoqué beaucoup de fautes (11/14 aux lancers francs). Le joueur étoilé a très bien été épaulé par son banc, notamment en fin de match, où Marco Belinelli (5 points), Patty Mills (9 points) et Rudy Gay (15 points) ont fait parler leur expérience.

Chez les Raptors, Pascal Siakam (15 points à 6/17 au tir, 5 rebonds et 4 passes) et Norman Powell (20 points à 8/14 dont 4/7 à 3-points) étaient de retour de blessure (VanVleet et Gasol devraient en faire de même d’ici la semaine à venir). En tenant en compte le fait qu’ils avaient manqué près d’un mois de compétition, la performance des deux revenants est plutôt satisfaisante.

Un banc peu inspiré

On pourra juste regretter le panier de l’égalisation raté par Siakam en fin de match sur une action qu’il maîtrise habituellement à la perfection. Le manque de rythme de la compétition et la fatigue ont eu raison du Camerounais qui a fait un début de match fantastique avec 14 points en première mi-temps, avant de s’essoufler en deuxième avec seulement 1 point inscrit et une défense parfois suspecte – à l’image de toute l’équipe en quatrième quart.

Powell, pour sa part, a été étonnant de réussite en attaque. Il est pratiquement resté sur la dynamique qui était la sienne avant sa blessure. Il s’est montré intelligent dans ses attaques de paniers et adroit de loin. Très encourageant pour la suite de sa saison.

Le reste du cinq de départ a réalisé un match solide avec Serge Ibaka à 21 points et 14 rebonds, Kyle Lowry à 16 points et 15 passes. Ce qui a pêché c’est clairement l’apport du banc avec des +/- négatifs pour tous les remplaçants excepté Terrence Davis avec un +3. Le jeune meneur n’a pourtant pas fait un grand match. Après avoir réalisé son record en carrière à Charlotte, il est resté muet (0 points, 0/6 au tir). Patrick McCaw empoche la palme sur ce match avec un vilain -18 lorsqu’il était sur le terrain…

Les Raptors avaient eu trois jours de repos après la victoire à Charlotte en prolongation (110-112), ils en auront de nouveau deux avant leur prochain match, mercredi à Oklahoma City. De quoi espérer récupérer d’autres blessés et prendre leur revanche sur le Thunder, qui était venu s’imposer à l’Arena Scotiabank le 29 décembre dernier (97-98).

Le fil du match

Pascal Siakam, de retour de blessure, réalise un très bon début de match. Opposé à DeRozan il inscrit 9 points et distribue une passe décisive à Ibaka en contre-attaque. Dejounte Murray s’occupe de tout en attaque côté Spurs avec 6 points. Toronto mène 20-11 à la mi-parcours de ce premier quart. Siakam ajoute un nouveau 3-points et porte le score à 23-11.

Les premières rotations relancent San Antonio. Nurse lance un 5 composé exclusivement de remplaçants qui se montre en difficulté en attaque. Seul Boucher marque à 3-points et Hollis-Jefferson aux lancers. Les visiteurs sont à 7 points au terme des 12 premières minutes de jeu (28-21).

Les Texans se rapprochent un petit peu plus en début de deuxième quart, mais les retours de Lowry et Ibaka permettent aux Raptors de recreuser un écart supérieur à 10 points (36-25). Comme en premier quart, San Antonio parvient à se rapprocher sur le premier panier marqué par DeRozan, avec la faute de Siakam en prime. Mais, derrière, Siakam pris a deux, sert Lowry qui transfert à Ibaka en tête de raquette à 3-points. Le pivot fait mouche. Toronto mène 51-43 à la pause.

Toronto contrôle les retours texans

Les Torontois controlent le troisième quart. La défense est en place et l’adresse à 3-points fait son apparition avec des tirs primés d’Anunoby, Lowry et Powell (à deux reprises) qui portent l’écart à +17 en faveur de la franchise canadienne (70-53). DeMar DeRozan se réveille et signe l’action du match sur Boucher.

Cela n’empêche pas le Canadien de lui répondre sur l’action suivante. Toronto maîtrise et après trois périodes de jeu mène 82-69.

Le début du quatrième est totalement à l’avantage des Spurs. Rudy Gay les ramène d’abord à -6. Puis, en sortie de temps mort, Mills prend le relais avec 5 points de suite pour revenir à une longueur (87-86). Aldrige marque ensuite à mi-distance pour donner l’avantage aux siens (87-88). Norman Powell marque enfin pour mettre un terme à une série de 17-0 passé par SAS (89-90).

Toronto ne s’en sort pas face à la défense de zone adverse. Patty Mills est intenable. Après un panier en double pas de DeRozan, il suit son tir de loin raté et finit au cercle. +7 Spurs (91-98).

Les Raptors reviennent

DeRozan et ses coéquipiers vont compter jusqu’à  9 points d’avance avant de voir les Raptors revenir grâce notamment à des tirs primés de Powell puis Ibaka qui égalise (100-100).

Siakam donne redonne l’avantage avec un 1/2 aux lancers (101-100), mais sur la possession suivante Belinelli bénéficie d’une position de tir idéale à 3-points et ne manque pas la cible (101-103). Siakam a, dans la foulée, la balle de l’égalisation et rate un tir qu’il ne manque jamais d’habitude, après un beau mouvement dos au cercle. DeRozan ne tremble pas et donne 4 points d’avance aux lancers (101-105).

Il reste 9 secondes. Lowry marque très rapidement à 3-points (104-105) avec 4,8 secondes à jouer. San Antonio prend un temps mort. Aldridge est envoyé aux lancers et manque les deux. Toronto n’a plus de temps mort. Siakam s’empare du rebond et fonce pour se rapprocher le plus près possible de la ligne à 3-points adverse. Il parvient à tirer à 10 mètres mais manque complètement la cible. Victoire des Spurs 104-105.

Réactions

Pascal Siakam (ailier des Raptors):

DeMar DeRozan (arrière des Spurs): « Ce retour de notre part en dit beaucoup. C’est une grosse équipe. En étant menés comme nous l’étions, être capable de se battre, de revenir et de gagner [ça en dit beaucoup]. Surtout à l’extérieur. »

« Je ne connais personne qui a eu deux vidéos hommages de suite. Trouvez-moi quelqu’un qui a fait ça. C’est génial. Les gens qui travaillent ici, avec qui j’ai une relation particulière m’ont vu grandir depuis que j’étais jeune. C’est exceptionnel d’avoir cette reconnaissance encore et encore. »

Bonus: la vidéo en hommage à DeMar DeRozan

The post DeMar DeRozan tient sa revanche sur les Raptors appeared first on l-express.ca.