Économie et budget provincial: mise à jour de 17 milliards $

Des ressources supplémentaires de 7 milliards $ pour le système de santé et un soutien direct pour les gens et les emplois de 10 milliards $: c’est la «première étape» du Plan d’action de l’Ontario contre la CoViD-19, alias la Mise à jour économique et financière présentée ce mercredi 25 mars par le premier ministre Doug Ford et le ministre des Finances Rod Phillips.

Cette intervention de 17 milliards $ comprend «des mesures de prudence» et des «fonds de prévoyance» hors norme «pour réagir à l’évolution de la situation» au pays et dans le monde.

Rod Phillips

«Ma priorité numéro un est de faire en sorte que les professionnels de la santé de première ligne aient les ressources dont ils ont besoin pour combattre l’éclosion de la CoViD-19», a affirmé le ministre Phillips.

Lits d’hôpitaux

Des fonds serviront notamment à aménager 1 000 lits de soins actifs et 500 lits de soins intensifs supplémentaires, ainsi que des centres d’évaluation additionnels. (Les 58 centres actuels sont accessibles uniquement sur référence de Télésanté Ontario ou d’un fournisseur de soins primaires.)

On veut aussi renforcer le contrôle, la surveillance et les tests en laboratoire et à domicile pour le coronavirus, parallèlement à des investissements dans les soins virtuels et Télésanté Ontario.

Accroître la capacité de mobilisation dans le secteur des soins de longue durée est également au programme.

Besoins primaires des gens

Dans le cadre du soutien direct à la population et aux emplois, le Plan vise à:

• Permettre aux familles de payer les coûts supplémentaires liés aux fermetures des écoles et des garderies: une aide de 200 $ par enfant. (Les parents qui occupent des emplois de première ligne ont accès à des services de garde d’urgence.)

• Doubler la prestation du Régime de revenu annuel garanti pour les personnes âgées à faible revenu pendant six mois.

• Soutenir des factures d’électricité plus abordables. Les tarifs sont notamment ramenés en tout temps à leur niveau le plus bas: ceux en vigueur durant les heures creuses.

• Réduire l’impôt pour quelque 57 000 employeurs en augmentant temporairement l’exonération au titre de l’impôt-santé des employeurs.

Aide d’urgence

• Offrir un accès élargi au programme de secours d’urgence octroyant des fonds aux particuliers en difficulté financière pour les aider à subvenir à leurs besoins essentiels, tels que la nourriture et le loyer, durant cette crise de santé publique.

• Accorder un financement accru aux banques alimentaires, refuges pour sans-abri, églises et autres services d’urgence, via les gestionnaires de services municipaux et districts des services sociaux.

• Accorder un congé de six mois sur le remboursement des prêts et le cumul d’intérêt aux termes du Régime d’aide financière aux étudiantes et étudiants de l’Ontario.

Le plan du gouvernement prévoit également des mesures qui permettront de débloquer une aide de 10 milliards $ pour les particuliers et les entreprises grâce à des reports d’impôts et autres afin d’améliorer leurs liquidités au cours des mois à venir.

Un vrai budget en novembre

À cause des mesures de lutte à la pandémie (dépenses publiques en hausse) et du ralentissement économique qu’elle provoque (revenus en baisse), le déficit budgétaire passera de 9,2 milliards $ en 2019-2020 à 20,5 milliards $ en 2020-2021, pour des dépenses totales de 177 milliards $.

Rappelons que les Conservateurs de Doug Ford ont été élus en 2018 en dénonçant le déficit de 15 milliards $ des Libéraux de Kathleen Wynne.

Le gouvernement déposera un budget provincial pluriannuel d’ici le 15 novembre. Cette approche «permettra au gouvernement de continuer à évaluer la situation économique et de présenter une perspective à long terme fondée sur les données les plus récentes et les plus fiables».

Autrement dit, on va nager en pleine incertitude – sanitaire et économique – pendant la majeure partie de l’année 2020.

The post Économie et budget provincial: mise à jour de 17 milliards $ appeared first on l-express.ca.