L’obélisque de Pierre Poussin à Dundas et Carlaw

Voilà des mois que je suivais avec intérêt l’évolution du petit bout de parc de mon quartier à la croisée de Dundas et Carlaw, où l’on a érigé un obélisque de 9.1 mètres (30 pieds).

«Ils font un monument en mon honneur!», aime blaguer George, notre garagiste préféré (et celui de tous nos amis), dont le garage Don Valley Auto Centre se trouve juste en face.

L’obélisque de Pierre Poussin.

Un projet de longue date

On ne réalise pas à quel point il faut vision, patience et persévérance pour voir l’aboutissement de ce genre de projet. L’initiative communautaire Carlaw+Dundas (CDCI) été lancée par la conseillère Paula Fletcher en 2012, et adoptée par le conseil municipal en 2014.

En 2016, un jury composé de membres de la communauté, d’employés de la ville et de consultants a choisi Brick Obelisk de Pierre Poussin pour servir de signature du quartier (l’obélisque rappelant les grandes cheminées industrielles de Leslieville).

La petite place de l’obélisque en construction.

Paula Fletcher annonçant son dévoilement officiel le 14 octobre 2020 à 19h, j’étais curieuse d’en savoir plus et mes recherches m’ont permis une fois de plus de faire des liens entre les quatre coins de la ville.

Pierre Poussin

Je suis une grande fan de l’art public de Toronto, facilité par le programme Percent for Public Art établi en 2010 par la Ville de Toronto.

Et le bel obélisque me semblait familier. Il se trouve que Pierre Poussin est aussi le créateur de deux oeuvres que j’ai admirées avec grand plaisir à l’ouest du Canoe Landing Park.

L’artiste Pierre Poussin

Pierre Poussin est un artiste canado-mauricien basé à Toronto. Il a étudié la biochimie à l’université d’Ottawa et obtenu un diplôme du programme de design de meubles au Sheridan College.

Tout comme pour le Brick Obelisk, ses sculptures bleues du Mitosis Courtyard et vertes du Variegation Courtyard (qu’on découvre autour des condos de Dan Leckie Way), sont découpées dans le métal et de toute beauté lorsqu’elles s’illuminent de l’intérieur le soir.

Le Mitosis Courtyard de Pierre Poussin autour des condos de Dan Leckie Way à l’ouest du centre-ville.

L’évolution du quartier

Pour son obélisque, Pierre Poussin a choisi de découper au laser des motifs inspirés de l’évolution de la topographie du quartier dans de l’acier Corten, dont la corrosion superficielle provoquée donne un look industriel à l’oeuvre.

Il est intéressant de noter que ce projet est personnel pour l’artiste puisqu’il est un ancien résident de la place.

Les cartes qu’il a choisies sont représentées par ordre chronologique de bas en haut: 1851, 1884, 1899, 1923, 1947, 1959 et 2016.

En y regardant de plus près, j’ai compris pourquoi cette oeuvre me disait quelque chose. Les cartes utilisées représentent l’évolution du triangle très reconnaissable du Jimmie Simpson Park, devant lequel j’habite!

Le Variegation Courtyard de Pierre Poussin.

Pendant que vous y êtes

Un bloc à l’ouest de l’obélisque, ne manquez pas d’admirer les géants de la magnifique murale du duo allemand Herakut. On a vraiment de la chance d’avoir à Toronto une des oeuvres faisant partie de leur grand projet international.

Dans le cadre du Giant Storybook Project, les artistes se sont baladés à travers le monde pour peindre des pages d’un livre de conte géant. Montréal compte aussi une page du grand livre sur Papineau près de la rue Rachel.

La murale d’Herakut rue Queen à ouest de Carlaw.

Dundas and Carlaw est le nom du café bar qu’on trouve à l’intersection de… Dundas et Carlaw. Il est très populaire auprès des locaux, avec sa grande terrasse, ses cocktails, sa cuisine simple et ses heures d’ouverture généreuses (ouvert du lundi au vendredi dès 7h, il ferme à minuit le lundi, 1h du matin le mardi, et 2h du matin du mercredis au vendredi. Il ouvre de 9h à 1h du matin les samedis et de 9h à minuit les dimanches).

De plus la dernière fois que j’y étais, ils offraient des couvertures pour se réchauffer et ils annonçaient récemment sur leur page Facebook qu’ils terminaient des rénovations pour isoler la terrasse du vent afin qu’on puisse l’utiliser tout l’hiver.

Le café Dundas and Carlaw.

La Gare de l’Est

À l’opposé de cette intersection, se trouve le restaurant Gare de l’Est, dont on pourra encore quelque temps fréquenter la terrasse pour déguster son brunch (weekend de 10h à 15h) et sa cuisine française (lundi au jeudi de 17h à 22h et vendredi et samedi de 17h à 23h).

La chronique d’aujourd’hui propose un complément à la gemme #42 du dernier guide de marche de l’auteure locale Nathalie Prézeau: Toronto BEST Urban Strolls. Pour se procurer le guide: www.torontourbangems.com.

The post L’obélisque de Pierre Poussin à Dundas et Carlaw appeared first on l-express.ca.