Catégorie : Presse francophone

Dans les 24 heures qui ont suivi l’annonce du gouvernement ontarien de sabrer dans les institutions chères aux francophones, les condamnations ont fusé de partout dans la province et même au-delà. Représentants d’organisme, leaders d’opinion, personnalités politiques, etc. : http://leregional.com/lafo-appelle-a-la-mobilisation/

Au début du mois, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a publié un rapport accablant : si la planète se réchauffe encore, à plus de 1,5 º C, c’est le début de la fin du monde. Pour empêcher la catastrophe annoncée, les émissions de CO2 doivent être réduites de 45 % d’ici 2030, par rapport à leur niveau de 2010.

Pour lire la suite, cliquez ici.

À l’émission Tout le monde en parle de dimanche dernier, Denise Bombardier a affirmé : « À travers le Canada, toutes les communautés francophones ont à peu près disparu. Il en reste encore un peu en Ontario. Au Manitoba, j’y suis allée encore au mois de janvier chez les Métis, on ne parle plus le français. » À peine prononcés, ses propos ont fait réagir la francophonie canadienne sur les médias sociaux, et ce, avec raison. 

Pour lire la suite, cliquez ici.

Le plastique est comme Dieu dans le petit catéchisme : il est partout. Depuis son arrivée dans nos vies, dans les années 60, l’humanité a produit 8 milliards de tonnes de plastique, dont 80 % ont fini dans les dépotoirs. À quel point sommes-nous devenus des drogués du plastique ? Pendant un mois, notre journaliste a banni de sa vie tout plastique jetable. Et en parallèle, notre photographe a collecté la totalité des articles de plastique jetable consommés par sa famille. Récits d’une véritable dépendance.

UN DOSSIER DE KATIA GAGNON ET DE MARTIN TREMBLAY

Pour lire la suite, cliquez ici. 

New York est un incubateur pour les nouvelles formes d’exercice. La méthode Pilates, l’entraînement à la barre, le spinning : plusieurs tendances de mise en forme ont pris leur envol à Manhattan avant de se retrouver au programme des gymnases de la planète. « If I can make it there, I’ll make it anywhere », chantait d’ailleurs Frank Sinatra au sujet de la Grosse Pomme. La Presse a testé les workouts new-yorkais les plus en vogue.