Catégorie : Presse francophone

C’est Diya Lim, de Mississauga, qui était l’invitée lors de la dixième édition de Croisée des mots, le jeudi 14 novembre, dans le cadre d’un fructueux partenariat entre l’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français et la Bibliothèque publique de Toronto. Elle écrit pour les jeunes du niveau primaire.

Enfant, Diya Lim était souvent dans la lune. Maintenant, elle réalise que cela lui a été très utile, car elle adore écrire pour les enfants et leur faire découvrir les personnages qui vivent dans sa tête. Ses livres sont publiés aux Éditions L’Interligne (Ottawa) et chez Dominique et compagnie (Montréal).

Salon du livre
L’auteure Diya Lim en discussion avec une jeune lectrice au Salon du livre de Toronto 2018. (Photo: avec l’autorisation de Carolan Morin)

Poupées russes

Avant l’entrevue menée par Sibo, bénévole de CHOQ-FM, Diya Lim avait disposé des poupées russes ou «matriochkas» sur un meuble. Elle a expliqué comment la plus petite entre dans la plus grande et ne disparaît pas vraiment. L’expérience de jeunesse enrichit l’écriture de l’adulte qu’elle est devenue.

L’auteure avoue avoir emmagasiné des expériences qui, un jour, l’aideront à décrire une scène, un personnage, une intrigue. Elle ne retient que le positif, car ses livres ont pour objectif d’amener les jeunes à découvrir le beau, le joyeux, l’exaltant.

L’animatrice Sibo a rappelé que Diya Lim est originaire de l’Île Maurice, qu’elle a d’abord rédigé des textes publicitaires avant de déménager à Toronto. L’écrivaine a ensuite travaillé comme réviseure au ministère de l’Éducation de l’Ontario.

Diya Lim

Vive l’imagination!

Diya Lim a participé à l’édition de plusieurs programmes-cadres du curriculum de la province. Elle en est venue à faire sienne une pensée d’Albert Einstein, à savoir que «l’imagination est plus importante que le savoir».

En 2011, elle publie Amandine adore la cuisine! (Dominique et compagnie). C’est le premier d’une série de neuf romans centrés sur une fillette qui aime mettre la main à la pâte et vivre des expériences épicées.

Rappelons que, cette année, son roman intitulé La marchande, la sorcière, la lune et moi (L’Interligne) a remporté le prestigieux Prix du livre d’enfant Trillium.

The post Diya Lim: l’écriture à la mode matriochka appeared first on l-express.ca.

C’est la saison des tourtières!

Dans plusieurs communautés, au milieu de l’automne, des bénévoles se rassemblent pour se livrer à la préparation de centaines de tourtières dont la vente sert à appuyer un organisme, une paroisse, une fondation, etc. À Welland, c’est la tradition pour les Filles d’Isabelle du cercle 1337 de se réunir dans la salle paroissiale de l’église Sacré-Cœur afin de cuisiner et vendre des tourtières pendant quatre jours et novembre 2019 ne fait pas exception. Comme les Filles d’Isabelle prennent de l’âge et se font moins nombreuses, elles se sont fait épauler par plusieurs particuliers et par des membres du Club Renaissance. https://leregional.com/cest-la-saison-des-tourtieres/

Le cinéma HotDocs tenait récemment son festival de podcasts (balados), qui est de plus en plus couru, pour lequel étaient présents des journalistes et commentateurs connus des amateurs de ces émissions de radio sur le Web.

Politique, humour, culture, tous les sujets ont été traités sur les six jours de présentations et de débats. L’Express s’est rendu à trois des événements.

Deconstructed invite les politiciens de l’heure

L’objectif de Mehdi Hasan, célèbre journaliste anglais avec son émission Deconstructed pour The Intercept, est de traiter des enjeux politiques américains et mondiaux grâce à des interlocuteurs connus du grand public, comme les candidats aux primaires démocrates américaines.

Ovationné en arrivant sur scène, il a débuté sa conférence en interviewant le ministre canadien de l’Immigration Ahmed Hussen, abordant des thèmes comme le blackface et le modèle d’immigration adopté au Canada. De quoi faire participer la salle.

Il s’est aussi entretenu avec le chef du Nouveau Parti démocratique du Canada, Jagmeet Singh. De ses politiques dictées par le bien commun à la manière de créer une coalition avec le premier ministre Justin Trudeau, minoritaire, les sujets s’enchaînent et la complicité entre les deux hommes est réelle. Encore ici, la salle réagit positivement. 

Today Explained décrypte l’actualité

De son côté, l’équipe de Today Explained faisait l’honneur aux Torontois d’offrir à HotDocs sa première émission en direct.

Mêlant sujets sérieux, arguments percutants, mais aussi et surtout humour, Sean Rameswaram et ses chroniqueurs sont revenus, une heure durant, sur les moments forts de l’actualité canadienne en 2019.

Le sacre des Raptors, les élections fédérales ou encore le blackface de Justin Trudeau: tout y est passé. Entrecoupée de chansons parodiques, l’émission quotidiennement écoutée par plusieurs milliers d’Américains fait réfléchir et informe sur une multitude de sujets d’actualité, tout en adoptant un ton léger et plaisant.

Humour et débat dans Still Processing

Le festival de podcasts s’est clôturé sur un direct du podcast culturel Still Processing, animée par Wesley Morris, journaliste américain lauréat du prix Pulitzer, et Jenna Wortham, journaliste au New York Times Magazine.

La salle du cinéma Hot Docs était à nouveau comble pour accueillir ce podcast qui a reçu en 2017 le prix Webby dans la catégorie «Podcast & audio digital» et a été nominé dans la catégorie «Shorty Award» en 2019.

L’émission est une réflexion sur des faits d’actualité qui font débat, lesquels sont traités avec l’humour caractéristique des talk show américains. 

Dès lors, Jenna Wortham et Wesley Morris parlent sans tabou de la place des Noirs dans la cinématographie américaine, ironisant le rôle de Will Smith dans Aladdin, ou encore en explorant la polémique liée à Halle Bailey, l’actrice noire qui jouera le rôle d’Ariel dans La Petite Sirène. 

Les deux journalistes questionnent également l’engouement que peuvent susciter certaines œuvres. De la Joconde à Mark Zuckerberg, en passant par la réappropriation du Joker en tant que symbole de rébellion, leur réflexion se focalise essentiellement sur le rapport du public à l’œuvre, la célébrité ou le personnage. 

The post Le Hot Docs se met aux podcasts appeared first on l-express.ca.

QUE SERAIS-JE SANS VOUS
Vernissage des oeuvres de Mathieu Laca à la galerie Thompson Landry.

Des invites de marques et d’autres convives ont fait le déplacement du centre-ville de Toronto au galerie Thompson LANDRY pour assister à ce vernissage de l’artiste peintre Mathieu LACA.

Cette exposition d’œuvres d’art dénommée que serais-je sans vous était une occasion pour l’artiste de renommée internationale et d’origine québécois d’offrir au public torontois une panoplie de ces œuvres une trentaine exposés.

Technique particulière

Pour Matthieu LACA, ce vernisage qui représente une année de travail, est l’exposition le plus important et cohérent de son parcours d’artiste, avec des portraits à grande échelle de couples dissociables dont les relations ont changé le cours de l’histoire.

A la Gallérie Thompson, le peintre a décrit des expériences humaines avec la profondeur psychologique révélée par sa technique audacieuse d’empâtement.

Satisfaction des visiteurs

Une oeuvre de Mathieu Laca.

Les convives et curieux de la soirée étaient venus pas seulement du grand Toronto mais aussi d’autres provinces canadiennes, pour assister à ce vernissage mais aussi voir et peut être échangé avec l’artiste une occasion offerte dans pareils circonstances.

Cette exposition à attirer aussi des peintres et même des collectionneurs venu d’ailleurs, le cas de l’artiste et collectionneur Jennifer Miville qui dit être séduit par le tableau de Jean Paul Riopelle qui est utiliser par la technique a la spatule.

Exposition rappelant des souvenirs

Le style de Mathieu Laca.

Ce travail que fait l’artiste mérite des encouragements puisqu’il est exceptionnel, il met un accent sur l’aspect visuel qui permet de comprendre les personnages et leurs histoires pense Malgosia Bajkowska. Elle dit aussi être touchée par l’Histoire relaté dans un tableau vu dans le vernissage qui met en valeur Pierre et Marie culier qui à travailler avec son marie dans la recherche.

Sur les 30 articles exposer 11 ont été vendu dans la même soirée. Pendant ce temps,  la vente en ligne continue sur le site du galerie Thompson Landry.

Le derniers rendez-vous de LACA à Toronto avant cette brillante exposition, datte de 2018, l’artiste annonce  reste disponible à chaque fois que la ville reine aura besoin de lui et ses services.

A la Gallérie Thompson Landry les tableaux peints par Mathieu LACA sont visible depuis le 7 novembre et restera ainsi jusqu’au 24 novembre dans l’espace de tonnellerie Thompson Landry.

 

The post QUE SERAIS-JE SANS VOUS ? appeared first on l-express.ca.

Les intervenants en immigration francophone discutent d’innovation

Du 5 au 7 novembre, Burlington accueillait près de 150 personnalités du milieu communautaire francophone de partout en Ontario. Une réalité sociale les unissait tous : l’immigration. https://leregional.com/les-intervenants-en-immigration-francophone-discutent-dinnovation/